11/03/2022        16h :  Dommage(s) vernissage  Julien Guinet  ︎︎︎  21h00  live radio show ! StéréoGang radio   12 rue BOULBONNE       31000       TOULOUSE      
                                                                                                                                                       EXCLUSIVITÉS ÉPHÉMÈRES                                                                                                     ︎      SÉRIES LIMITÉES (48H)                                                                                             ︎      PRÉSENTATIONS DES COLLECTIONS PERMANENTES        

AFAT       CHIARA SCARPONE       FANNY DE LA RONCIÈRE       KRET       



MOLO MOLO       VANESSA DAKINSKY       LILA JOY       YB       



Toulousain, enfant de ces villes-dortoirs périphériques, où les occupations se font rares quand on ne dort pas… Un de ceux qui aspirent à plus et qui ont soif de grand air. Il rencontre assez jeune sa première bombe de peinture. La découverte de cet objet marquera le début d’une longue relation. Au rythme d’une fréquentation soutenue, celle-ci ira jusqu’à faire naitre entre eux une certaine familiarité, jusqu’à la métamorphose réciproque. Au départ, c’est le dessin qui anime l’essentiel de sa pratique. Des journées entières à sketcher pendant les cours, à déformer des lettres, à s’acharner sur des courbes. Ou comment transformer huit heures d’ennui en une formation artistique passionnante ! Une académie des arts secrets ouvre alors un bureau, chaque jour, au fond d’une salle de classe de lycée. La frénésie du tag arrive rapidement ; cette calligraphie urbaine et spontanée collait parfaitement à sa gouaille adolescente. Son frère lui fait découvrir les tribulations nocturnes, l’illicite, les recoins de la ville,  lui ouvrant ainsi les portes d’un nouvel univers. […]

[…] Ici en revanche, le protocole n’est pas secret. Les clous qui créent l’assemblage sont encore visibles, les bords coupés à la main se superposent sans jamais fusionner. La pièce est restée brute et on y entendrait presque encore le bruit de la lame coupant le métal. De plus, l’absorption du hors-champs du graff à l’intérieur du cadre nous donne la possibilité d’observer des phases, des moments du processus de production, et ainsi de désacraliser la fiction. De cette manière, Kret nous propose un déplacement du profane vers une proposition plus accessible. Une esthétique de tous les jours. C’est aussi ce que fait le graffiti en colorant la rue plutôt que l’intérieur d’un white cube climatisé.Le graffiti participe à rompre avec la normalité écrasante d’une ville austère, il incite à faire apparaitre des situations, des lieux, des moments de vie plus passionnants mais au sein de la vie-même et non détaché dans un espace sans surprise.  Au travers de son travail en atelier et du lien toujours intense qu’il entretient avec la rue, Kret nous propose la possibilité de nous émerveiller des petites choses, d'apprécier à nouveau les lieux communs. Sa compassion pour les absents traditionnels de la scène, donne au regardant l’occasion d’une contemplation inhabituelle, méticuleuse, quasi-scientifique. Un genre d’invitation à réinvestir une curiosité perdue... et à s’en inspirer pour ré-enchanter l’ordinaire.

                      du 11/03 au 29/04 2022   Dommage(s)-  Solo Show       JULIEN GUINET                                             12     rue BOULBONNE       31000       TOULOUSE

                                                                                                                                                                       14h-20h du mardi au samedi                  EXCLUSIVITÉS ÉPHÉMÈRES      PRESENTATION DES COLLECTIONS PERMANENTES